ARLES LA DOUBLE          J’ai bien failli y habiter et pourtant, je n’aime pas Arles tout le temps mais plutôt par séquences, par bouffées pleines de souvenirs: Ce jour de février où les bourrasques de neige prenaient la place de la Cavalerie par le travers et qu’un homme aux cheveux rouges arrivant de la gare […]

VAR, VAIRE, VERDON           Les rencontres de l’inondation de 1994 m’avaient ouvert le pays d’Annot dans mon obsession géographique de découvrir le pays pam par pam*. Car il faut bien l’avouer, au-delà du pont de Gueydan*, je ne connaissais le long de la nationale 202*, que le ruban d’images qui défile de l’autre côté de […]

           Despièi mai de trent’ans, cade 1er de junh, vau a Borbon per la procession dei fiolas. M’agrada aquest ambient quand arribas, ta botelha a la man, un pauc vergonhos tant qu’as pas rescontrat per la carriera majer un autre coma tu qu’escond a mitat son vin. Avant, anave en comuna cercar la fiola […]

HAMEAUX PERDUS DE LA MONTAGNE DES MONGES          A force de filer sur l’autoroute rectiligne qui fonce vers Gap et l’Italie, on en finirait par oublier les reliefs compliqués qui s’enchevêtrent autour du massif des Monges. Pourtant, après l’estranglador* de Sisteron, les montagnes se dressent au levant comme une citadelle : falaise de la Gache, montagne […]

FOS            D’abord, c’est un souvenir de la lointaine enfance, quand avec ma grand-mère, j’allais au bon soleil de la grand plage* dans le cabanon de Mme Vachet. Puis les sorties au Cavau*, quand la 203 familiale louvoyait entre les taches de sable mou pour gagner l’ombre des blockauss. De temps à autres passaient […]

L’AUTRE LUBERON          Viens un matin frileux. L’hiver submerge les collines tandis que sur la place, de rares silhouettes se pressent, un cabas à la main, vers l’épicerie. Les cris étouffés des enfants de l’école parviennent jusque sus les platanes du cours où personne ne s’attarde en palabres sans fin. Pourtant, la montagne n’est jamais […]

SALON DE CRAU          C’est un froid matin d’hiver dans le moulin de Craponne, à deux pas de la mairie. Vincent que j’ai eu au téléphone, m’a dit, énigmatique : « Je t’amène sous Salon ». Il faut dire qu’à cette saison, les canaux sont en chômage et Vincent préside « l’œuvre de Craponne*», l’association qui gère le canal […]